mardi 23 août 2016

Entomojoly

Tandis qu'approche la fin du projet 'Cyclothérapie'  je me lance dans une entomologie toute particulière..
La semaine passée j'étais chez Deyrolle, boutique fascinante malgré le malaise qu'elle m'occasionne à chaque fois...
Car il faut l'avouer, je ne me sens pas toujours bien face à tous ces empaillés, ces jolis piqués sur le vifs, emboîtés, collectionnés...
Pourtant j'aime les cabinets de curiosités, j'aime l'exotisme qui s'empare de nous dans ces murs, jusqu'aux narines, à l'approche des insectes tout juste sortis de leur voile imbibé de formol...
Il faut me croire sur parole puisque les photos sont désormais interdites... 
Enfin vous pouvez aussi voir le site où mieux, faire un saut, pour peu que vous passiez rue du Bac...

Or donc, j'étais à la recherche d'un ouvrage sur les teintures naturelles,  que je n'ai hélas pas trouvé. J'ai poursuivi jusqu'au font de l'étage, dans le coin des insectes donc, bien que j'ai horreur des compositions en papillons et que je ne peux réfréner mon empathie face à l'acupuncture conservatrice qui  y sévit.
J'ai répéré une table avec quelques livres et, parmi ceux-ci, il y en avait d'occasion.
Je suis INCAPABLE de résister aux livres d'occasion. Sans savoir pourquoi (c'était mieux avant ?), j'ai commencé à feuilleter ici et là.
Et j'ai trouvé le guide Grund 'Encyclopédie illustrée des insectes'. Dans ses pages il y avait Lycorea halia, et moult  jolies photos en noir et blanc.

C'est ce qui m'a intéressé puisque je pourrais désormais les coloriser.

Utiliser l'aiguille non plus pour figer la bête mais au contraire, pour lui redonner couleur, texture et vie à travers une ré-interprétation.
Il s'agit donc de broderie sur papier, plus précisément de piqué libre, technique que j'affectionne encore plus depuis l'acquisition de mon Oekaki.


bidulafil broderie papier piqué libre entomojoly

bidulafil broderie papier piqué libre entomojoly

bidulafil broderie papier piqué libre entomojoly

bidulafil broderie papier piqué libre entomojoly

bidulafil broderie papier piqué libre entomojoly

bidulafil broderie papier piqué libre entomojoly

bidulafil broderie papier piqué libre entomojoly


bidulafil broderie papier piqué libre entomojoly



(La maison d'édition Artia, qui a publié l'ouvrage dont il est question ici, ne semble plus exister. Malgré mes efforts, je n’ai pas réussi à retrouver les ayants droits de ces photos pour leur demander l’autorisation de les utiliser — prenez contact avec moi si vous êtes titulaire de ces droits.)

samedi 20 août 2016

Eco dye IV : suite et fin (pour l'instant)

Dernier déballage pour la saison, enfin jusqu'au prochain essai !
Deux bains différents avec d'un coté cocote en inox, un peu de noyer, de hêtre de baies de viorne et de l'autre, couscoussière en alu, noyer feuille et bogue et sureau.
Bouillon plutôt court car prise de teinte rapide (du coup, j'ai eu peur de tout noircir, comme quoi, il y a toujours de la marge !).
Dedans il y a avait de jolies choses mais peu de traces, hélàs ! seul le cotinus très résineux se devine et joli résultat, aussi, des baies de gouet...
Peut-être au fond que sur un simple coton non mordancé, ça n'est pas si mal... ?



bidulafil ecodye IV

bidulafil ecodye IV



bidulafil ecodye IV

bidulafil ecodye IV

Je retourne à mes lectures pour préparer un nouveau protocole à tester en bonne compagnie 
(hein Marie-Lys ? !!).


Bonne fin de semaine !

mardi 16 août 2016

Eco Dye III : le déballage...

Hier matin, après 'seulement' 15 jours, j'ai procédé au désaucissonage...
Au jardin, parmi les chats et les papillons, j'ai patiemment dénoué mes petits paquets, ôté les fragments végétaux bouillis et mous. 


L'Eucalyptus et sa teinte rouille...

Eco dye bidulafil

Eco dye bidulafil


Eco dye bidulafil

On reconnait encore bien les feuilles et l'on commence à deviner les traces que chaque essence laissera...
Cette popote de sorcière donne des résultats toujours différents... 
C'est subtil, étonnant, même si certains n'y voient que des 'chiffons sales'.
Pourtant, si l'on s'approche, on distingue des couleurs et des formes.
La palette de couleur est bien différente de ce dont les feuilles fraîches disposaient.

Eco dye bidulafil

Eco dye bidulafil


Eco dye bidulafil
feuille de Hêtre

Eco dye bidulafil

Eco dye bidulafil
Ici une feuille d'Acacia
Merci Anne pour ton accueil au jardin et ta jolie bassine !

( Cette fournée là a été réalisée essentiellement sur coton et sans mordant).
Je me demande ce que donnera la prochaine !

vendredi 12 août 2016

Into the wild : eco dye / eco print / eco shibori

Petit séjour à la campagne, où nous avons récolté en abondance en prévision d'un programme... Intense !
Au premier jour, initiation à l'eco dye pour Laetitia, qui saucissonne comme un reine !
Nous avons préparé un bain de noyer et sureau dans un eau de pluie conservée dans une cuve magique, c'est à dire rouillée (le fer active la teinture...).
Puis composition sur un voile de coton, roulage, saucissonage, et cuisson. Celle-ci a été raccourcie car je n'avais jamais vu une prise des teintes si rapide ! (le tout sans mordant).
Il ne reste, comme d'habitude, qu'à prendre son mal en patience pendant 3 semaines avant de révéler le résultat.

bidulafil eco dyebidulafil eco dye

 Au deuxième jour, il restait du bain très sombre. Nous avons donc opté pour de 'l'eco shibori'.
Ficelage avec les moyens du bord : coquillage, cuillères, capsules,... Et puis couture et réserve à l'aide de pinces à linge... J'allais oublier ! un peu d'Itajime sur bouteille de verre et sur branche de pin.


bidulafil eco shiboribidulafil eco shibori

bidulafil eco shibori


bidulafil eco shibori



bidulafil eco shibori

Et pour finir, l'après-midi, un peu de crudités !
Les casseroles n'en pouvaient plus.. Alors nous avons choisi l'eco print (attention les doigts!) et ses couleurs délicates qui s'aquarellent lorsque l'on fixe à la vapeur...
Avons composé avec : clématite des haies, millepertuis, sureau, rose trémière, noyer, peuplier, vesce, et origan.


bidulafil eco print

bidulafil eco print

bidulafil eco print

Une belle récolte donc, des messages subliminaux, des choses à retravailler, compléter, re-broder, encadrer... ? Et surtout envie de recommencer !

Bonne fin de semaine





jeudi 4 août 2016

Eco Dye III

L'été est sec, les feuilles ont souffert, mais ça n'est pas une raison pour s'abstenir de (re)tenter sa chance.
Je suis donc partie dans les bois, avec mon grand sac et mon petit couteau pour une chasse végétale.
Objectif ?
feuilles, fleurs, écorces,...
Espèces ?
Chêne, Bouleau, Frêne, Erable, Epilobe, laiteron,, Heuchère, Eucalyptus...
Armée de mon maillet et de ma cocotte magique j'essaie d'extraire la substantifique moëlle...
Première partie avec tissu blanc, mouillé et essoré. Pose de feuilles / fleurs et petit massage au maillet avant saucissonnage... Fixation (hopefully !) à la vapeur.
D'autre part, j''ai commencé par une décoction de gros morceau rouillé, avec quelques écorces de chêne...
Une fois les saucisson dedans, j'ai ajouté des cônes d'Aulnes et des feuilles de Frêne.
L'ennui c'est qu'il faut patienter ensuite, mais au moins, cette fois, la soussoupe avait l'air saturée en Fer si j'en juge par la couleur finale du tissu...
Or donc, au terme des deux heures de cuisson, j'ai tout emballé et caché jusqu'à... Disons dans 15 j ! (3 semaines sont recommandées mais c'est un peu long, non ?)...

petit compagnon sur la route...































A suivre !